La force du collectif. – Billet hebdomadaire de Kapitalium.

billet_500_eurosLes pôles de compétitivité et les Pôles Régionaux d’Innovation et de Développement Economique Solidaire (PRIDES) constituent des structures adaptées aux enjeux de l’économie mondialisée. Bien plus qu’auparavant, il est nécessaire que nos PME innovent, qu’elles développent des projets structurants, qu’elles mutualisent leurs ressources, qu’elles s’orientent vers l’international, qu’elles se rapprochent de grands groupes industriels ou encore qu’elles bénéficient de dispositifs de financements privés et publics.

Les PME françaises souffrent cruellement d’un déficit d’accompagnement, l’accès aux financements (Business Angels, fonds d’amorçage, fonds de capital-développement, banques) illustre bien cette situation qui coupe des initiatives entrepreneuriales et des possibilités de voire naître des Entreprises de Taille Intermédiaire.

Nos 71 pôles de compétitivité sont trop fermés, je pense que nous pourrions les ouvrir davantage encore vers les élèves en formation pour mieux leur faire découvrir les métiers et opportunités de carrières. Je suis favorable à un Livret d’Epargne Industrielle, inspiré sur le modèle du livret A et mieux rémunéré, collecte de fonds qui serait destinée aux PME membres de réseaux tels que les Pôles de compétitivité et les PRIDES. J’y suis favorable parce que nous savons qu’en 2011 et 2012, sur les opérations de LTRO (refinancement à long terme), pas un seul centime n’est allé vers les PME. Depuis, malgré des annonces mensongères, peu de choses ont changé. Les moyens humains et financiers sont pourtant aux PME ce que les muscles sont au corps humain.

Les PME doivent sortir de leur isolement, booster leurs réseaux et mieux accéder aux informations stratégiques. Sur le champ du combat économique international, nos petites sociétés arrivent trop souvent en ordre dispersé, elles perdent donc des parts de marché. Sur le champ du combat de la connaissance, le triptyque  » Formation – Recherche – Entreprise » ne semble pas fonctionner suffisamment. Les domaines de coopération public-privé ne sont pas explorés dans toutes leurs profondeurs parce que trop souvent, le choc culturel fonctionnaires-entrepreneurs provoque de sérieux dégâts.

Ce constat vise à montrer qu’il existe des solutions et des moyens potentiels pour nous améliorer dans la compétition vis-à-vis des fournisseurs et des clients. Nos PME méritent des séances de musculation, d’abord sur leur propre territoire, pour être ensuite performantes ailleurs. C’est la raison pour laquelle je ne peux que saluer la volonté de Christian ESTROSI qui impose un virage majeur au sein de la Métropole Nice Côte d’Azur qui, trop longtemps, s’est contentée de la seule industrie du tourisme. Depuis ces dernières années, des tremplins pour des PME innovantes, pour des TPE du secteur des Green-Tech, pour des structures de la Silver Economie fonctionnent et livrent de premiers résultats en terme d’activité et d’emplois. Evidemment la Maison de la Métropole située à PARIS qui fonctionne telle une ambassade de promotion des savoir-faire et des avantages du territoire niçois est elle aussi un magnifique véhicule de succès, qui donne la vitesse nécessaire au développement économique local. Nice peut, en devenant le premier pôle territorial de renaissance industrielle, être le plus beau laboratoire d’avenir économique et devenir un exemple pour d’autres villes endormies. Ensemble, demain nos PME seront plus fortes.

Laurent GUIBERT, Directeur Général de Kapitalium, à Nice, le lundi 13 avril 2015.

Capture-d’écran-2012-07-30-à-10.04.30

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s