Le pari optimiste de Kapitalium – Billet hebdomadaire de Kapitalium.

billet_500_eurosPour les comptables, l’heure des bilans est arrivée. Pour les prédicateurs de tout poil, les mêmes qui annonçaient la fin du pétrole en 2010, c’est le moment de vendre les scénarios du pire, de parler de pénibilité au travail, de bulle internet ou 2.0, et passons sur les multiples hypothèses plus catastrophiques les unes que les autres. Et pourtant, le bonheur professionnel existe, nous vivons une extraordinaire révolution humaine issue du génie humain et le meilleur reste à venir puisque les concepts à inventer ne manquent pas. Les perspectives positives vont sortir du cadre de l’éventualité pour devenir réalité et améliorer notre quotidien.
Google, Apple, Amazon, Twitter, Alibaba sont d’ex petites entreprises devenues des évidences mondiales. Pourquoi ne resterait-il rien de Airbnb, Dropbox, Uber, Snapchat et des autres ? Collectivement, nous devons dépasser nos peurs et considérer que  le risque constitue un élément indispensable du progrès humain ou technologique. La PME Sodastream, devenue planétaire, n’a t-elle pas permis d’éviter de porter de lourdes bouteilles, demain le LIFI ne va-t-il pas révolutionner le domaine de l’éclairage, ou bien, dernier exemple, les robots ne permettront-ils pas d’assister les personnes âgées en situation de dépendance au moment même où les jeunes ne veulent/peuvent/savent plus le faire ? Avouons-le  volontiers, il y a quelques années, nous aimions recevoir de belles cartes postales, elles ont été remplacées par des SMS, des MMS ou des EMAILS, si la forme est différente et que nous devons nous y habituer, l’intention demeure identique. Des PME de tout secteur deviendront des révélations parce que leurs produits seront incontournables : il est probable que, dans quelques années, nous croiserons sur nos routes des véhicules au Thorium (voir le site laserpowersystem.com), les nano-aliments en provenance de fermes verticales urbaines s’imposeront au plus grand nombre d’entre nous, les vêtements seront composés de textiles intelligents thermo-régulés, les habitations avec des systèmes domotiques performants faciliteront notre confort. Si nous en identifions le sens général, nous ignorons la nature précise des évolutions futures générées par les PME, nous espérons que la pensée novatrice consistera aussi à veiller de ne pas laisser de côté une partie de la population mondiale, la finance utile aura alors été un instrument au service de l’homme. Ce pari optimiste, c’est précisément celui de Kapitalium.
Laurent GUIBERT, Directeur Général de Kapitalium, à Nice, le lundi 22 décembre 2014